Les plus beaux palais de Russie

La Russie abrite quelques-uns des plus beaux palais du monde. Reflet de l’extravagance des tsars et de leurs goûts prononcés pour l’art et l’architecture, ces palais incarnent la puissance de la Russie, et ils sont les témoins de son glorieux passé. Une bonne partie de ces palais se situe dans les alentours de Saint-Pétersbourg, la « Venise du Nord », et ils furent pour la plupart érigés au XVIIIe siècle. La Russie s’élance à cette période dans une course au palais le plus magistral avec ses voisins européens, et au fur et à mesure qu’elle s’enrichit, le nombre de palais ne cesse de se multiplier sur le plus grand territoire du monde. Quartier Libre vous emmène à la découverte des plus beaux et importants palais de Russie, au travers de cet article, mais aussi de nos voyages en Russie. Commençons ce classement avec le plus ancien palais de Saint-Pétersbourg : le palais d’hiver. Ce palais hors-norme fut bâtit sous l’impulsion de Pierre Le Grand, le tsar fondateur de la ville en 1703.

Le palais d’hiver de Saint-Pétersbourg

Russie - le palais d'hiver

Le Palais d’hiver de Saint-Pétersbourg fut la résidence des monarques de Russie pendant près de 2 siècles, entre 1732 et 1917. La construction de ce palais colossal avait en réalité un objectif bien précis : affirmer la grandeur de l’ancienne Russie impériale, en prouvant qu’elle pouvait construire des bâtiments d’une richesse équivalente à celle des palais européens. Depuis l’intérieur du palais, le tsar de Russie régnait sur 22 400 000 km², ainsi que sur 125 millions de sujets à la fin du XIXe siècle, ce qui témoigne de l’importance inégalable de ce palais autrefois. Aujourd’hui, le palais d’hiver abrite l’un des trois plus beaux musées du monde : le musée de l’Ermitage de Saint-Pétersbourg. Il est également le premier musée du monde en terme d’objets exposés avec ses 230 000 m² de superficie, ses 60 000 objets répartis dans plus de 1000 salles, sans oublier ses 3 millions d’objets stockés dans la réserve. La visite du musée de l’Ermitage de Saint-Pétersbourg est au programme de la plupart de nos circuits accompagnés en Russie. Pour parler de l’apparence du palais et de son élégance architecturale de style baroque, sa façade est peinte de différentes couleurs, majoritairement avec du vert et du blanc, et il est agrémenté d’innombrables et somptueuses décorations en or. Le palais mesure 250 mètres de long pour 30 mètres de haut, et il possède 117 escaliers (oui oui, vous avez bien lu, 117 escaliers). Ce chef d’œuvre est à voir absolument si vous êtes de passage dans la Venise du Nord.

Le palais de Catherine

Russie - le palais de Catherine

Que dire de ce bâtiment d’une beauté sans équivoque… Le palais Catherine est aujourd’hui le reflet des différentes époques qu’il a traversé, et les modifications architecturales que ses différents propriétaires lui ont fait subir. Ce palais du XVIIe siècle appartenait à l’origine à l’impératrice Catherine Ière, et servait pour elle de résidence d’été. Le palais subi donc plusieurs modifications au cours de son histoire, dont des travaux d’agrandissement, mais aussi de nombreux rajouts d’ornements quand le palais appartenait à Elisabeth Ière, avec pas moins de 100 kg d’or destiné à remettre la façade à son goût. Le palais de Catherine n’est pas seulement une formidable construction architecturale, c’est aussi un ensemble particulièrement harmonieux qui se traduit par le parc paysager élégant, de style français, qui s’étend tout autour du château. La façade du palais est également un chef d’œuvre à part entière : elle mesure 300 mètres de long, elle se distingue par sa couleur bleue et blanche, et elle est ornée d’innombrables motifs en or. Le palais abrite de nombreuses pièces prestigieuses qu’il est possible de visiter : comme la grande salle, la salle à manger des chevaliers, la salle des tableaux, et le salon d’ambre (une salle véritablement couverte d’ambre du sol au plafond). Profitez d’un voyage en Russie avec Quartier Libre pour vous promener dans les sublimes jardins du palais, de style anglais, et construits autour d’un étang central qui confère au lieu un calme appréciable.

Le palais de Peterhof

Russie - le palais de Peterhof

À son retour d’un voyage en France, le tsar Pierre le Grand décida de faire construire un palais à Peterhof, à 25 km de Saint-Pétersbourg. Ayant été conquis par la beauté du château de Versailles, il n’a plus qu’une seule idée en tête à son retour : bâtir un palais qui dépassera en tout point son homologue français. En 1714, il fait donc appel à un architecte français de grande renommée afin de commencer les travaux de ce palais spectaculaire, qui sera achevé en 1723. Surveillant les travaux de très près, Pierre Le Grand voit peu à peu s’élever devant lui le palais de Peterhof, ses jardins sublimes dessinés à la perfection, ainsi que ses 176 fontaines que bordent de grandes statues en or. Il voit aussi se dessiner la façade imposante du palais, de couleur ocre et blanche, qui intègre les 268 mètres de long de la bâtisse. Mais ce qui caractérise par-dessus tout le palais de Peterhof, c’est ce qu’il contient entre ses murs. Salons, chambres, escaliers, salle du trône… Tous les éléments du palais sont décorés de manière extravagante, avec des teintes pastel qui vont de l’amande aux ocre jaunes en passant par le mauve et le rouge ; et avec de nombreuses tapisseries, tableaux, et riches décorations.   

Le palais de Pavlovsk

Le palais de Pavlovsk est un palais en arc-de-cercle, situé non loin de Saint-Pétersbourg (comme beaucoup de ses semblables, vous l’aurez remarqué…). Il fut construit entre 1782 et 1786 au beau milieu du parc de Pavlovsk, qui s’étend sur 600 hectares de bois et de lacs. Sa commanditaire, Catherine II, voulait en faire cadeau à son fils, le futur tsar Paul Ier. Ce palais d’une extrême beauté fut construit dans le style palladien, il possède une rotonde italienne située en son centre, ainsi qu’un immense lustre en cristal qui agrémente l’entrée. La salle du trône du palais est également impressionnante, avec plus de 400 m² de superficie uniquement destinés à cette dernière. Le palais de Pavlovsk traversa des nombreux épisodes de l’histoire, des temps prospères, mais aussi plus difficiles, notamment avec l’assassinat de Paul Ier qui fit perdre à la demeure son statut de résidence impériale, ainsi que sa confiscation en 1917. Durant la seconde Guerre Mondiale, les Allemands pillent et détruisent en grande partie le château, avant que celui-ci soit restauré dès la fin de la guerre, en 1944. Parmi les nombreuses œuvres d’art qu’abritait autrefois le palais certaines ne lui reviendront jamais, perdues dans les décombres de la guerre. Une visite du palais de Pavlovsk et de ses jardins magnifiques est au programme du circuit échappée à Saint-Pétersbourg.

Le Grand palais du Kremlin

Ancienne résidence des Tsars, le Grand Palais est le principal bâtiment qu’abrite le Kremlin au cœur de la capitale russe : Moscou. Aujourd’hui, le palais est une des résidences officielles du président de la fédération de Russie, bien qu’il n’y habite pas véritablement. Le palais fut bâti entre 1937 et 1851 par l’architecte renommé Konstantin Thon, dans le but de mettre en avant l’ultime puissance de l’autocratie russe à cette époque. L’architecture du palais est extrêmement symétrique, plutôt épurée quand on compare sa façade à celle de certains autres palais russes, mais il conserve bel et bien des dimensions titanesques, avec pas moins de 125 m de long, et 47 m de haut, pour une superficie de 25.000 m². Le palais possède également 5 halls d’entrée : Georgievsky, Vladimirsky, Aleksandrovsky, Andreïevsky, et Ekaterinsky ; qui font référence aux ordres de la Russie impériale. De nos jours, le palais est encore utilisé pour la cérémonie d’investiture présidentielle qui se tient dans l’ancienne salle du trône de Nicolas II, la salle de l’Ordre Saint André Appelé. Les circuits accompagnés en Russie de Quartier Libre passent par la place-forte du kremlin, et ses splendides cathédrales.

You might also like