Le British Museum : histoire et collections

Situé à Londres, en Angleterre, ce musée extraordinaire représente l’histoire culturelle du monde.

Les débuts du musée

L’histoire de ce musée commence avec le physicien, naturaliste et collectionneur, Sir Hans Sloane (1660–1753), détenteur de 71 000 objets de collection, principalement des livres, manuscrit et antiquités. À sa mort, il décide de les léguer au roi Georges II en échange de 20 000 £ pour ses héritiers. Le British Museum fut ainsi créé.

En 1757, le roi Georges II fait don de la « vieille bibliothèque royale » au musée afin d’en agrandir la collection.

Le musée ouvre ses portes au public en janvier 1759, l’entrée est gratuite et la visite accessible à toutes les « personnes curieuses et studieuses ». À l’époque les collections sont abritées dans un manoir du XVIIe siècle à Bloomsbury, lieu actuel du musée.

Au début du XIXe siècle le musée fait plusieurs acquisitions notables. Telle la Pierre de Rosette en 1802 qui aida Champollion à décrypter pour la première fois les hiéroglyphes; La collection de sculptures classiques de Townley en 1805 et les sculptures du Parthénon en 1816.

 

Les aménagements du bâtiment

Le bâtiment s’étant vite révélé trop exigu, des agrandissements ont été planifiés.

La Gallerie Townley fut créée pour entreposer les sculptures classiques mais ne correspondant toujours pas aux dimensions elle fut rasée. Le Smirke Building, érigé en 30 ans à partir de 1823, l’a remplacé. C’est le cœur du musée que les visiteurs parcourent aujourd’hui.

Les Galeries du Parthénon ouvrirent leurs portes au public en 1939, construites par l’Américain John Russell Pope. En raison de la 2nde Guerre Mondiale le bâtiment dut être reconstruit et ne peut ré-ouvrir qu’en 1962. Elles abritent les sculptures du Parthénon

La Grande Cour Elizabeth II, pensée par l’architecte Norman Foster et inaugurée en 2000, est une place de 8000m² surplombée par une verrière (verrière ayant une superficie supérieure à celle d’un terrain de foot !). Cette cour intérieure accueille en son centre la fameuse salle de lecture circulaire du musée que Karl Marx aimait fréquenter.

 

Le musée à l’heure actuelle

Au fil des années les collections s’étoffent, pour arriver aujourd’hui à plus de sept millions d’objets. Le British Museum n’est plus seulement représentatif de la culture anglaise mais devient le musée de l’histoire culturelle du monde.

Organisé en 10 zones selon des critères géographiques et historiques, vous découvrirez l’Afrique, l’Océanie, les Amériques, l’Égypte, l’histoire de la Science, des dessins et impressions…

La collection des marbres d’Elgin, la collection égyptienne et la collection assyrienne sont les plus réputés et attirent grand nombre de visiteur. Le British Museum est populaire pour sa très grande collection de momie humaine et animale.

Du fait de sa taille et en fonction de l’intérêt que vous portez à chaque expositions il est possible que vous passiez entre 2 heures et 2 jours à arpenter ces salles. L’entrée au musée est gratuite, toutefois quelques expositions temporaires peuvent s’avérer payantes.

Avec six millions de visiteurs par an, le British Museum est le site touristique qui attire le plus en Grande Bretagne.

 

Retrouvez tous nos voyages en Angleterre sur notre site internet.

You might also like